Vidange Bac à graisse

Comprendre le fonctionnement d’un bac à graisse

Pour éviter que les graisses des eaux de cuisine n’aillent encrasser les canalisations, on place un bac à graisse en amont. Pour une habitation, celui-ci fait entre 200 et 500 litres. Si vous avez un restaurant, il sera beaucoup plus gros.

Les eaux de cuisine arrivent dans le bac et ressortent pour aller vers la fosse toutes eaux. Le bac fonctionne sur le principe de la décantation. Les graisses, qui sont plus légères que l’eau, vont flotter à la surface. Le bac va aussi retenir les boues et autres déchets lourds. Ces derniers vont se déposer au fond.

vidange

Quand faire l’entretien du bac à graisse ?

À l’instar de la fosse, il n’y a pas de délai maximum à respecter. Toutefois, il est conseillé de faire la vidange du bac au minimum tous les six mois. Celle-ci se fait en quatre étapes :

  1. Enlever les graisses qui se trouvent en surface
  2. Vidanger le bac
  3. Évacuer les boues
  4. Remplir le bac à l’eau claire et les ornières avec un mélange eau/huile

Pour que le bac conserve une efficacité optimale, il ne faut pas hésiter à faire une vidange par mois, surtout si vous avez un restaurant. Avec un bac mal entretenu, les graisses vont rapidement fermenter, ce qui va entraîner de mauvaises odeurs. Si vous êtes en ville, on pourra vous attaquer pour nuisances olfactives

Puis-je faire l’entretien du bac par moi-même ?

Non. C’est absolument interdit. L’entretien doit être fait par une entreprise spécialisée ayant reçu l’agrément des services sanitaires de votre département. De plus, le nettoyage n’est pas très commode à cause des mauvaises odeurs et de la consistance peu ragoûtante des huiles

Qui doit payer la vidange du bac ?

Le nettoyage du bac est considéré comme un entretien d’usage. Comme pour la fosse septique, c’est au locataire de prendre les frais à sa charge, et ce en vertu du décret n° 87-712 du 26 août 1987. Le prix de l’opération varie en fonction du volume du bac mais aussi de la lourdeur de l’opération. En général, il faut compter 100/150 €.

Dans le cas où rien ne serait mentionné dans le contrat locatif, ce sera au propriétaire de payer la facture. Le curage, par contre, sera toujours à la charge du propriétaire. L’article 1 756 du Code Civil en atteste.